• Home
  • La petite histoire d'un projet

Maison de repos des Avelines à WANZE – CHR Huy

Image2

En 2001 nous avons été désignés comme auteur de projet (en association avec le bureau Altiplan) pour la construction d’une maison de repos et de soins par le CHR de Huy.

P1230444WEB

Hier 05 décembre 2014 nous en avons fêté l’inauguration en présence des membres du CHR, de la commune de Wanze et du représentant du Ministre Prévot.

P1230429WEB

P1230458WEB

Elle se compose de 80 lits, d’un accueil de jour et d’une résidence services de 12 appartements. Nous l’avons conçue sur un plan en étoile, solution optimale pour l’organisation des services et les circulations du personnel.

Image4

 

Image3

Ses volumes sont respectueux du voisinage construit en ne présentant que deux niveaux, un rez-de-chaussée et un étage. Les espaces sont découpés en petits volumes à toit en pente reliés par des jonctions à toit plat.

P1230438WEB

Au centre de l’étoile se trouve un volume plus haut de forme plus particulière reprenant l’entrée, les services d’accueil, la tour de contrôle des infirmières et des petit séjours.

P1230436WEB

P1230427WEB

Entre chaque groupe de chambres, nous avons installé les séjours qui jouent le rôle de places de quartier et le restaurant central jouant lui le rôle d’agora.

P1230452WEB

Les appartements de la résidence services, en plus de leur locaux de services distincts (séjour, laverie, …), sont en contact direct, au sec et sécurisé avec la maison de repos.

P1230442WEB

Les matériaux utilisés pour les façades sont la brique de terre cuite de deux couleurs différentes avec un jointement de finition ton sur ton pour homogénéiser l’ensemble déjà très grand. Pour le volume central, nous avons opté pour des panneaux de stratifié massif coupés en oblique. Ils sont tous de couleur identique mais leur placement permet quand le soleil brille (ce qui n’était pas le cas lors de l’inauguration) de présenter des perceptions différentes de nuances de gris.

P1230441WEB

P1230431WEB

Ce fût une très belle journée aussi pour les résidents qui apprécient grandement leur nouvelle maison.

P1230450WEB

Au printemps, la végétation prendra le dessus et ce grand projet pourra encore mieux s’adapter à son environnement.

P1230448WEB

P1230451WEB

By : Créative Architecture production.

P1230456WEB

INAUGURATION DE L’ECOLE DE NIVEZE-SPA, ce 08 novembre 2014

DSC_0201

Discours de Christophe HOUBION, associé du bureau CREATIVE ARCHITECTURE sprl

« Nous y voilà ! Dix ans déjà… Dix ans déjà que le Collège de la Ville de Spa nous a octroyé sa confiance en nous désignant auteur de projet pour la conception et la construction de la nouvelle école fondamentale de Nivezé.

 DSC_0024

Nous sommes bien entendu très heureux de vous la présenter aujourd’hui.

 DSC_0111

Le mot d’ordre du projet pourrait être : « effervescence intérieure et sérénité extérieure ». En effet, dès les premières esquisses, nous avons deviné que notre maître de l’ouvrage serait partisan d’une architecture sobre, apaisante et respectueuse du cadre villageois dans lequel elle s’insère. Aussi, notre bâtiment présente un gabarit relativement bas pour un bâtiment de cette ampleur, en déployant ses volumes davantage à l’horizontale plutôt qu’à la verticale. Les différents éléments, compartiments ou boîtes se décalent dès que l’occasion s’en présente pour créer des jeux de pleins et de vides et jouer avec l’ombre et la lumière. Deux longues toitures en pentes, articulées par un volume de transition à toiture plate, maintiennent l’ensemble dans une vue cohérente et apaisante.

DSC_0012

L’ancrage « local » du bâtiment dans son environnement ne pouvait pas se faire sans avoir cette attention au niveau des matériaux également : le choix s’est spontanément porté sur des matériaux traditionnels et naturels : le moellon de grès schisteux et le cèdre rouge en façades, l’ardoise naturelle en toiture. A chaque fois que cela a été possible, nous avons également essayé de mettre en œuvre des matériaux écologiques et durables comme, par exemple, pour la toiture, qui est isolée au moyen d’une laine de verre écologique fabriquée sans liant chimique. Un produit de ce type favorise notamment un air intérieur de bonne qualité, ce qui est essentiel pour la santé des utilisateurs du bâtimentNotons en outre que tous ces matériaux ont été mis en œuvre par des entreprises de la région. Et oui, le développement durable passe également par là.

 DSC_0194

Mais entrons à l’intérieur du bâtiment.

Il s’y passe pas mal de choses.

Nous avons voulu ce bâtiment comme une sorte de « réservoir de bonnes idées ».

En voici quelques-unes.

 Nous avons travaillé l’aspect pédagogique à travers le projet architectural.

 DSC_0044

Le bâtiment s’organise principalement en deux ailes. La première, la plus importante en termes de surface, abrite le réfectoire et la salle de sport mais également et surtout la partie primaire. En primaire, six classes s’articulent autour d’un atrium central sur deux niveaux dans lequel prennent place des activités communes telles que le centre BCD (la Bibliothèque Centre de Documentation), l’espace informatique et un espace de découverte scientifique. Les classes primaires sont également reliées entre elles par des classes de « transition » qui permettent l’organisation d’activités transversales en plus petits groupes. L’objectif consiste ici à susciter un maximum de communications entre les différents espaces d’apprentissage.

 DSC_0056

La deuxième aile abrite la partie maternelle. Ici, nous avons imaginé un espace volontairement moins structuré avec quatre classes conçues comme des nids, des cocons, qui s’articulent autour d’un espace central inspiré d’une forêt, avec des colonnes construites à partir de véritables troncs d’arbres qui se ramifient pour porter la toiture et former une sorte de canopée d’où descendent des luminaires en forme d’oiseaux ou des mezzanines comme des cabanes. Nous avons ici voulu accentuer le côté imaginaire et original.

 DSC_0156

DSC_0072

DSC_0102

DSC_0067

Enfin, trois grands acteurs ont œuvré à nos côtés pour réaliser ce projet. Nous tenons bien entendu à les remercier.

DSC_0178

 Il y a tout d’abord notre maître de l’ouvrage, la Ville de Spa, conduite par Monsieur le Bourgmestre Joseph Houssa et Madame et Messieurs les Echevins. Nous remercions tout particulièrement Monsieur Paul Mathy, Echevin des Travaux et Monsieur Pierre Bray, Echevin de l’Enseignement, sans oublier bien sûr Madame Sophie Delettre, actuellement 1ère Echevine mais Echevine de l’enseignement sous une précédente législature, qui a véritablement porté le projet de la nouvelle école.

Du même côté, il y a également le pouvoir subsidiant, la Fédération Wallonie-Bruxelles, sans qui rien n’aurait été possible non plus bien entendu. Nous remercions le service de Monsieur Sart auquel a succédé aujourd’hui Monsieur Kennes qui ont tous les deux apporté leur grande connaissance dans l’élaboration du projet.

 Il y a ensuite les bureaux d’étude qui ont participé à nos côtés à l’élaboration du projet : le bureau Arcadis pour la stabilité, représenté par Monsieur Bertrand Hermans, et le bureau Pierre Berger pour les techniques spéciales, représenté par Monsieur Pascal Delbrayère.

 Il y a enfin, l’entreprise Wust qui a mis en œuvre et coordonné tous les moyens techniques et humains pour construire le bâtiment. Nous remercions Monsieur François Hubin, Gestionnaire du chantier, et Monsieur Laurent Costanzo, Conducteur des travaux, pour l’immense investissement d’énergie et de temps qu’ils ont consacré au chantier, avec un p’tit clin d’œil à Monsieur Costanzo dont l’école a été pendant deux ans la résidence secondaire voire même, ces derniers jours, la résidence principale. J

 J’ai volontairement omis de citer deux personnes, et non des moindres pourtant. Je les avais réservées pour la fin.

 Nous tenons à remercier très chaleureusement Madame Valérie Parmentier, Directrice de l’école, pour son dynamisme, pour la confiance qu’elle a accordée au projet alors qu’elle a dû attraper celui-ci en route et pour sa grande capacité d’adaptation à celui-ci. Et enfin, Monsieur Jean-Luc Rule, directeur des travaux de la Ville de Spa, qui a suivi le projet de A à Z, pour sa compétence technique, sa disponibilité et son grand sens humain.

 Je terminerai en disant que notre vœux le plus cher aujourd’hui est que toutes les p’tites têtes blondes – et moins blondes, qui vont faire résonner les murs de cette école prennent autant de plaisir à vivre dans ce bâtiment que nous en avons eu à le concevoir et à le construire.

 Merci à tous et bonne découverte. »

Créative Architecture sprl

DSC_0190De gauche à droite:

Fabrice MIROLO, M. SART, Jean Luc RULE, Christophe HOUBION, Adeline CONTI et Stéphane LEGEIN.

 

Loft Spirit … L’esprit Loft … Dolhain Limbourg

Photo-1486-web

La région de Verviers a un riche passé industriel dans le domaine de la laine. Verviers fut le centre mondial de son traitement jusqu’au début du XXième siècle. De ce passé glorieux subsiste un grand nombre de bâtiments et, entre autre, de bâtiments industriels ayant pour caractéristiques principales d’être composés de grands espaces libres sur plusieurs niveaux très souvent largement vitrés et donc bien adaptés à la transformation en logement.

C’est dans un de ces lieux que nous avons réalisé il y a quelques années un ensemble de logements très particuliers. Le loft New-yorkais transposé dans la région de Verviers.

-2

Le bâtiment existant fait partie de l’ensemble industriel du Carbonisage de Dolhain.  A la demande de son propriétaire Monsieur Georges Doutrepont de la société Loft-Spirit de Herve, nous nous sommes attaqués à sa transformation avec l’aide du Designer Frédéric Beck.

P3070095WEB

HPIM1392WEB

Le site comprend 4 bâtiments A, B, C et D. Seul le bâtiment D a été terminé et pour l’instant, nous sommes occupés à travailler sur les trois autres.

HPIM1386WEB

Sa carcasse est en béton armé, ses élévations très vitrée et les hauteurs d’étage importantes. Toutes ces particularités ont été conservées pour donner tout le cachet et le charme à ce type de logement.

250712_10151027366652277_1520097303_n

La présence de la Vesdre, qui coule à l’arrière du bâtiment, donne un petit esprit bucolique à l’endroit.

P3070097-web

Nous avons ouvert un large atrium chapeauté par une verrière sur le toit, au centre du bâtiment avec l’ascenseur et l’escalier. Des coursives donnent accès aux différents logements.

199412_10150147309762277_1738725_n

Toutes les structures en béton sont conservées et peintes en blanc. Toutes les techniques (électricité et ventilation) sont laissées visibles. Gaines métalliques et chemins de câbles électriques traversent l’espace.

432083_10150613423682277_1985953662_n

Frédéric Beck à aménagé les lofts de quelques clients de manière très libre et colorée, contrastant avec les structures rigides existantes.

422135_10150613423072277_416456825_n

Georges Doutrepont a donné carte blanche pour que le look de l’ensemble soit à la hauteur de l’esprit industriel du lieu. L’élévation principale est réalisée en tôles métalliques de divers tons de gris à blanc dans un joyeux patchwork tout en contraste.

253627_10150228720732277_2360338_n

Photo-1497-WEB

Photo-1501-WEB

Les logements ont trouvé preneurs rapidement et les phases suivantes d’étude ont pu être entreprises dans le même esprit.

L’esprit du lieu … L’esprit Loft ….

Créative Architecture sprl

69838_470273952276_1069092_n

Maison Communale de Baelen – Le Phénix qui renaît de ses cendres.

20080130174652baelen

En cette funeste soirée du 11 janvier 2007, le feu ravageait la maison communale de Baelen, joli petit village entre Eupen et Verviers. Les dégâts sont importants. Les locaux en feu sont détruits, les archives sont en cendres et pour les parties du bâtiment qui n’ont pas subi le feu c’est l’eau et les fumées qui se sont chargés de tout détériorer. Le 12 janvier au matin il ne reste plus grand-chose du bâtiment.

071018-020web

Le collège communal ne se démonte pas. De cette épreuve devra naître un bâtiment remanié, mieux équipé, encore plus accueillant pour les personnes moins valides et beaucoup plus efficient énergétiquement.

P6150002web Le feu n’a pas laissé grand chose.

Après avoir remporté l’appel d’offres, nous entamons l’étude du projet. La toiture sera refaite à l’identique mais rehaussée, comme soulevée, pour accueillir un étage supplémentaire entre toit et murs existants pour la salle du conseil et des bureaux.

DSCF1443web La structure de la nouvelle toiture se pose comme un énorme puzzle. 

P1130391web La construction terminée avec son nouveau couvre-chef et son blason intemporel fièrement exhibé.

REL070921-087web Le perron, tout en pierre, n’a pas souffert du feu. Il sera déplacé pour le placement d’une passerelle accessible à tous.

Le perron d’entrée sera déplacé vers la route pour permettre le placement d’une rampe. Le tympan, à la demande du collège, sera refait à l’identique avec le blason de la commune bien en vue.

P1050705web

A l’intérieur, tous les services sont regroupés, réorientés, réorganisés, … dans le seul but de mieux accueillir et servir la population. Tous les mobiliers sont dessinés et réalisés sur mesure.

P1130379web

L’escalier d’apparat du hall d’entrée, qui faisait la fierté de la commune, ayant complètement brûlé, il est remplacé par un escalier/galerie « atrium » qui donne accès à tous les nouveaux services et est chapeauté par une large verrière inondant de lumière cet espace de circulation dédié également à l’exposition pour les artistes locaux.

 

REL070921-032web

P1050726web

 

P1050714web

 

P1050712web

L’ancienne salle des mariages qui avait particulièrement souffert des flammes a été refaite à l’identique aussi bien au niveau des couleurs que des moulures qui ont pu être sauvées et dont la prise d’empreinte a pu être organisée.

REL070921-060web

 

P1130364web

La salle du conseil, nouvel écrin des séances du conseil et des collèges communaux est largement vitrée présentant une vue imprenable sur le village et les forêts verdoyantes environnantes qui font la richesse de la commune.

DSC00220web

 

P1130370web

Ce nouvel espace communal fut inauguré en octobre 2010 soit 3 ans après l’incendie qui crut en avoir raison.

P1050703web

Dernières mains à l’Ecole de NIVEZE à SPA.

P1220570web

Dans très peu de temps, l’école de Nivezé verra arriver ses petits habitants. L’école est dans ses derniers préparatifs avant son inauguration prévue le 08 novembre prochain.

Il va sans dire que tout le monde s’affère dans ces derniers moments pour terminer ce chantier de presque deux ans depuis les premiers coups de pelle.

En avant première, en voici déjà quelques clichés qui reflètent bien l’esprit du bâtiment.

… L’entrée du site avec la façade principale très vitrée, accueillant le visiteur. Les volumes sont simples, les matériaux traditionnels mais l’ensemble est contemporain …

P1220542web

La vision intérieure de la façade principale dont tous les recoins sont occupés, de la cave … aux greniers …

P1220389web

… Sa façade est recouverte de fines vantelles de bois créant de l’ombre et une épaisseur que la lumière et la course du soleil veilleront à animer …

P1220552web

… Le côté cour, coloré à l’envi …

P1220322web

… Pour se protéger de la pluie durant les récréations quoi de mieux que de s’abriter dans les entrailles du dragon ou du bison ? Comme on l’imagine …

P1220567web

… Les petits aventuriers viendront vite occuper les cabanes …

P1220557web

… dans ce bois magique, aux arbres improbables, sous la canopée …

P1220462web

Construire au bord de la Hoëgne à Polleur – Partie 2

3d MAJ-141008

Dans l’article de la semaine dernière concernant notre projet de construction d’une maison le long de la Hoëgne à Polleur, nous avions laissé le projet dans sa version « croquis ».

Depuis lors nous avons modifié les plans et l’image pour intégrer les remarques expliquées.

En voici le résultat final. L’esprit est conservé tout en gardant, à notre avis, un bon équilibre et la même personnalité. Dans un sens cette modification apporte plus de légèreté à l’ensemble. Il est à noter que la structure en acier portant le balcon et le dépassant de toiture est totalement extérieure au volume de la maison afin d’éviter les « ponts thermiques » (rupture de l’enveloppe isolante par un élément structurel non isolé en contact avec l’extérieur) ingérables dans le cadre de ce bâtiment passif à forte isolation.

1329-Elevation N-E-SITE CREATIVE 1329-coupe A- SITE CREATIVE 1329-Elevation S-O-SITE CREATIVE

Construire au bord de la Hoëgne à Polleur

3d MAJ

Nous sommes actuellement occupés à la réalisation du dossier de demande de permis d’urbanisme pour la construction d’une maison passive au bord de l’eau à Polleur (entre Verviers et Spa).

Hoegneimages hoegne

La maison est tellement « au bord de l’eau » qu’une partie de ses structures sont susceptibles de se retrouver « les pieds dans l’eau » lors de la montée du niveau de la Hoëgne.  Cet affluant de la Vesdre est une rivière typique de la région. Elle descend directement du plateau des Fagnes et de ce fait peut apparaître, à certaines époques, un peu « caractérielle », d’où les précautions à prendre pour construire sur ses rives particulièrement abruptes à cet endroit.

Facade sud-ouest

Les premiers dessins prévoyaient une construction implantée perpendiculairement au cours d’eau dont une grande partie sur pilotis. La moitié du volume est donc en contact avec la terre et l’autre moitié est suspendue au-dessus du sol. Le projet est une petite maison disposant de deux chambres dans sa partie « rez-de-chaussée » et un bel étage (niveau +1) pour le séjour et la cuisine. Sa surface est de ±135M² hors « car port ». Elle sera du type « passive » autrement dit quasi dépourvue de système de chauffage suivant sont degré très élevé d’isolation.

Facade nord-est

Ce premier projet est recalé par l’administration pour une raison claire mais originale dans sa formulation, soit : « la nécessité d’observer un vide sanitaire intégral, aéré et vidangeable ». Pour traduire, nous devons prévoir que le local le plus bas de la maison (dans notre cas, le local « rangement » sous le rez-de-chaussée) puisse « accueillir » l’eau de la crue et la laisser repartir comme elle est venue sans dégât. C’est en fait une bonne disposition de bon sens, mais demander à un architecte ou un futur propriétaire d’avoir un local facilement inondable est pour le moins cocasse.

Facade 2

Nous allons donc modifier notre projet dans l’esprit de ce croquis. Dés que le plan sera finalisé, nous ne manquerons pas de compléter cet article avec les dernières versions des images, avant de suivre sa construction.

IMG_0458 (1)

 

Maître de l’Ouvrage/constructeur : http://www.greenconstruct.be/

 

Centre de Design de LIEGE 1

Centre-Design-C02-web

Au mois de mars de cette année, nous avons commencé le chantier du Centre de Design de Liège, bâtiment emblématique.

A cet instant le chantier bat son plein et le bâtiment commence à sortir de terre. Mais vous vous dites « à quoi va-t-il ressembler ? » Voici quelques images pour combler ce manque. Centre-Design-E03-web

Un énorme parallélépipède en porte-à-faux, haut perché sur une colonnade de fins tubes obliques et de murs aveugles et massifs. Ce volume parfait sera tronqué à sa pointe d’un coup de serpe, dévoilant ses secrets internes.

CD_inter_01_008-web

En-dessous se glisse un ensemble vitré de 6 mètres de haut laissant percevoir toute la partie publique du Centre de Design.

Centre-Design-A-web

Ce grand volume en lévitation sera recouvert en première belge par une toile textile. Ce matériau, original dans la construction, recouvrira intégralement les façades côté esplanade des Guillemins. Cette toile perforée est décollée du mur qui lui-même est recouvert d’une toile opaque de ton turquoise. Les jeux de lumière entre la toile perforée supérieure et la toile turquoise inférieure donneront au bâtiment un aspect cent fois renouvelé au fil des heures de la journée et des lumières de la nuit.

Centre-Design-B1-web

Seules deux exceptions déformantes sortent de la toile, mettant en scène les meilleurs objets « desgin » exposés aux yeux des passants de l’esplanade.

extrait 2 extrait 1 extrait 4

Le bâtiment recèle bien d’autres curiosités qui feront l’objet d’autres articles, mais comme il doit être terminé pour juin 2015, cela nous laisse encore un peu de temps pour vous en faire découvrir les secrets au fil du chantier.

Nos partenaires dans cette aventure sont :

ALTIPLAN Liège / Bureau d’étude CERFONTAINE / Bureau d’étude BERGER / GENIE TEC.

Entreprise de construction : MOURY sa Liège.

Centre-Design-D03-web

Institut Notre Dame de Jupille 2015

indj_l02

En cette fin d’été, en compagnie des dirigeants de l’Institut, nous arrivons tout doucement à la fin des démarches administratives pour commencer, enfin, la phase concrète  des travaux d’agrandissements de l’Institut Notre Dame de Jupille (INDJ). Ils seront de deux ordres.

En voici donc un petit avant goût sous forme d’une vidéo 3D.

Le premier concerne l’agrandissement du réfectoire actuel et de la salle d’étude à l’étage tout en permettant son utilisation modulable pour d’autres activités et fonctions. Une nouvelle classe sera construite en sous-sol mais parfaitement illuminée de lumière naturelle. Le volume de cette nouvelle construction permettra d’agrandir le trottoir actuel, ce qui ne sera pas du luxe, et même de créer un grand espace près de l’entrée de l’école, pour plus de sécurité à cet endroit.

1102-01-INDJ-3D-avr13-WEB

 

1102-01-INWEB

L’autre zone d’intervention sera la construction de 7 nouvelles classes sur le toit de l’aile pédagogique en partie en  porte-à-faux du côté du terrain de football afin de conserver les entrées de lumière existantes pour le couloir des classes. Cette construction sera totalement réalisée en structure bois (murs, sols et plafonds).

1102-01-INDJ-3D-WEBB

D’autres travaux verront la réalisation du prolongement de l’escalier de secours jusqu’au sol, la rénovation du perron vers le sous-sol de l’aile rénovée côté terrain de football, remplacement du mur d’enceinte côté rue Derrière Le Château, …

Dans un prochain article, ce sera une présentation réelle et non virtuelle à laquelle nous vous inviterons.

Nous avons tous hâte que les travaux commencent…

CROQUIS-NOIR-ET-BLANC-web