L’escalier, un élément architectural à part entière

Parmi mes films préférés, il y a «  Labyrinthe » avec David Bowie. Il s’agit d’un film où l’imaginaire est roi. Le synopsis du film a été souvent réutilisé pour d’autres films (tel Freddy V) : « une adolescente doit garder son demi-frère pour la soirée et pour calmer ses pleurs et ses cris, elle lui raconte l’histoire du roi des Gobelins (David Bowie). Ils se trouvent propulsés dans cet univers fantastique rempli de gobelins et d’êtres enchantés. Afin d’empêcher que le bébé ne se transforme en gobelin, l’adolescente doit surmonter différentes épreuves dans un énorme labyrinthe.

 

Dans celui-ci se trouve un espace avec des centaines d’escaliers où la gravité et les perspectives sont remises en question ».

Exactement comme dans l’œuvre de l’artiste Eisher et l’escalier de Penrose.

eisher

Ce dernier exemple est également repris comme thème dans un des « rêves » du film « Inception » où les deux architectes se trouvent sur un escalier qui ne mène nulle part.

inception

Cela me fait penser que dans beaucoup de films que j’apprécie,  il y a souvent une scène qui se déroule dans des escaliers et même où ceux-ci mènent l’intrigue. Comme dans les films d’ « Harry Potter », il y a le paradoxe entre les escaliers du monde des Moldus et l’escalier du monde de la magie. L’escalier des Moldus est utilisé comme débarras et comme chambre d’Harry par contre dans le monde de la magie, les espaces participent à l’intrigue. Tel l’escalier d’accès au bureau de Dumbeldore qui est caché derrière une pierre et qui monte tel un serpentin. Ou encore tels les escaliers d’accès aux salles de cours et aux dortoirs qui n’en font qu’à leur tête et qui mènent les différents acteurs là où ce n’est pas toujours autorisé.

Harry Potter und der Stein der Weisen / Harry Potter and the Sorcerer's Stone

De façon globale, pour moi un escalier est un lieu à part entière dans un bâtiment. Il peut être juste fonctionnel en plus d’être un bel objet. Il peut surtout être un lieu de découverte, de rencontre qui contribue à l’architecture du bâtiment.

BAELEN

Comme dans notre rénovation de la Maison Communale de Baelen (ci-dessus) ou dans le projet de l’extension de l’IPES à Verviers (ci-dessous), l’escalier contribue à la convivialité du lieu et en plus d’être une œuvre d’art, il est un lieu de rencontre.

IPEPS - Vue int 01

(rédaction : Stéphanie Hardy)

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire